La RÉSOLUTION de conflit RESPONSABLE et la LIBÉRATION de nos blessures émotionnelles

July 2, 2014

Pour faire suite à ma dernière infolettre, j’ai envie d’aborder avec vous la résolution de conflit. J’estime que chaque être humain RÊVE d’entretenir des RELATIONS HARMONIEUSES avec ses pairs et c’est un sujet qui me tient à cœur. J’ai conscience que la communication, surtout en cas de conflit, peut brimer la qualité de nos rapports. En cas de chicane, il vous est sûrement arrivé de dire des choses à votre partenaire que vous avez amèrement regretté par la suite. Comment gérer ces situations dans le RESPECT de chacun et ainsi optimiser la QUALITÉ de nos RELATIONS à long terme?

On est souvent d’accord pour dire que le manque de communication est à la base de plusieurs conflits, ça peut être valable pour certains cas, mais je dirais plutôt que la qualité de nos communications laisse à désirer.

D’abord, je vous pose la question suivante : d’où viennent nos émotions? 

 

La pleine responsabilité
Nos émotions émanent de notre intérieur. Mais nous avons souvent la conviction qu’elles sont provoquées par quelqu’un d’autre. Enfants, nous nous sommes souvent fait réprimander avec des phrases du genre : quand tu fais ça, ça me fâche, ou quand tu agis comme ça, je ne suis pas content.

Cela nous a amenés à concevoir que nous avons une part de responsabilité en ce qui attrait les émotions des autres, alors que franchement, nous sommes vraiment LIBRES, en tout temps, de CHOISIR comment l’on se sent, comment l’on réagit, peu importe les circonstances.

Il se peut par contre que certains évènements ravivent en nous une blessure antérieure qui a tellement BESOIN D’ATTENTION que cela devient impossible pour nous de gérer nos conflits de façon harmonieuse.

L’objectivité
Au lieu d’entrer dans un processus de victimisation qui nous amène à accuser les autres pour le malaise que nous ressentons, lorsque nous sommes déclenchés, il est préférable de prendre un recul afin de faire face à cette émotion qui nous ramène en fait à une blessure bien plus ancienne. La partie de nous qui réagit lors d’un conflit c’est l’enfant qui est profondément affecté, il est maintenant temps que nous agissions en adulte responsable! 

Je nous souhaite des relations où la COMMUNICATION est LIBÉRATRICE et nous permet de prendre de l’EXPANSION CONJOINTEMENT. Une communication consciente ou chaque parti est à même de regarder la situation conflictuelle avec un regard neutre, de prendre un recul pour observer la situation de façon tout à fait objective. Voici la première prémisse de la CNV (communication non violente), l’objectivité.

Voici un exemple de réaction subjective :
Catherine : Chéri tu t’es encore laissé traîner...
Jules : C’est ça, tu penses que je suis un irresponsable et un incapable, avoue-le, tu serais bien mieux sans moi, je suis un bon à rien...

Voici un exemple de réaction objective : 
C : chéri tu t’es encore laissé traîner...
J : Oh, Catherine, quand tu me dis : chéri tu t’es encore laissé traîner, je ressens de la frustration. Je réalise que je vis cette émotion parce que j’ai un besoin de liberté de mes actions, mais aussi de reconnaissance pour ma participation (ce n’est pas parce que Jules s’est ENCORE laissé traîner qu’il ne contribue pas. Pour rester dans l’harmonie, faire attention aux termes encore, jamais, toujours.) 

L’émotion, indicateur de besoin
La communication consciente nous amène non seulement à être RESPONSABLES de notre VÉCU, de nos émotions, mais aussi à réaliser que si celles-ci se manifestent c’est pour nous indiquer que nous avons un ou des besoins inassouvis. Ce sont des indicateurs qu’il est bien sage de considérer pour reprendre le POUVOIR sur notre VIE, car c’est en comblant nos BESOINS que nous pouvons nous RÉALISER PLEINEMENT!!

La libération des blessures émotionnelles
Mon expertise en libération m’amène ici à vous proposer un exercice supplémentaire qui vous permettra d’alléger votre bagage émotionnel et ainsi optimiser votre QUALITÉ DE VIE. Notre vie est souvent la résultante de tout ce que l’on porte dans nos énergies, en libérant nos blessures émotionnelles, notre VIE DE RÊVE devient de plus en plus accessible, car nos énergies changent et nous nous ouvrons à davantage de POSSIBILITÉS!

Voici un exemple d’une relation où la communication est libératrice :

Catherine : Chéri tu t’es encore laissé traîner...
Jules : Oh, Catherine, j’ai besoin d’un moment, quand tu me dis : chéri tu t’es encore laissé traîner, il y a une émotion qui s’éveille en moi, je pourrais nommer cela de la frustration et je sens que cette émotion a besoin d’attention, j’aimerais donc prendre un moment pour m’en occuper, par la suite, il me sera plus facile d’être présent à toi, si tu en ressens le besoin.

La technique de libération du corps émotionnel :
Il existe plusieurs méthodes, mais celle-ci est particulièrement efficace pour moi, donc je vous la partage.
* D’abord, fermez les yeux et respirez avec fluidité, sans pause entre les respirations pour rester le plus PRÉSENT à ce qui émerge.
* Accueillez l’émotion en vous, ressentez comment elle se manifeste dans votre corps physique, quelles sont les sensations ressenties, à quel endroit se produisent-elles? Et dites-lui que vous êtes entièrement présente à elle à travers ce processus. 
* Demandez-lui de vous montrer c’est quand la DERNIÈRE fois que vous vous êtes senti comme cela, attendez la réponse.
* Vous pouvez lui demander si elle a un message pour vous. Attendez la réponse.
* Demandez-lui de vous montrer c’est quand la PREMIÈRE fois que vous vous êtes senti comme cela et laissez le souvenir émerger de lui-même, soyez sûr qu’il viendra.
* Lorsque le souvenir est retrouvé, essayez d’analyser brièvement la situation pour comprendre quel aurait alors été votre besoin dans cette situation qui fut probablement déstabilisante, voire traumatisante. Auriez-vous aimé qu’on vous prenne dans vos bras, qu’on vous réconforte, qu’on vous rassure? 
* Vous allez maintenant TRANSMUTER votre souvenir en répondant à votre BESOIN inassouvi par la stratégie qui vous paraît la plus efficace, voyez votre mère vous bercer tendrement, ou votre père vous expliquer ouvertement ses insécurités, comme bon il vous semble, jusqu’à ce que votre émotion s’apaise d’elle-même et que vous retrouviez un état de bien-être.

*Prenez-note que si vous faites cet exercice dans un objectif de libération, vous créez une sorte de résistance à l’émotion ce qui rend cet exercice inefficace, ayez plutôt une intention d’acceptation et d’accueil. 
*Ayez confiance au processus, que les informations viendront d’elles-mêmes. Cela peut prendre du temps, soyez simplement présent. Les informations peuvent venir sous forme d’image, de son, de souvenirs ou encore de sensations.

La libération d’une émotion peut amener d’autres émotions à se manifester. Plus vous serez présent à votre ressenti et plus vous transmuterez vos souvenirs, plus votre vie s’épanouira et s’allégera. Vous vivrez avec plus de détachement et d’aisance. 

Le simple fait de retomber dans mes souvenirs d’enfants et de mieux comprendre quels étaient alors mes besoins inassouvis par mes proches m’a grandement aidé à me mettre à la place de mes enfants et à les accompagner avec plus d’empathie dans leur vécu. D’ailleurs, sachez que le comportement de l’enfant est en lien direct avec les blessures, souvent inconscientes, que le parent porte dans ses vibrations, si bien que toute transformation émotionnelle de votre part aura un impact majeur sur la QUALITÉ RELATIONNELLE vécue avec vos enfants. 

Alors ce mois-ci, je vous invite à pratiquer la libération du corps émotionnel aussitôt que vous ressentez qu’une émotion vous envahit. 

 

Please reload

Article en vedette

Antithèse pharmachienne #1 : Le jeûne

January 28, 2019

1/3
Please reload

August 19, 2017

June 24, 2016

March 7, 2015

February 2, 2015

Please reload

Recherche
Please reload

Suivez-moi!
  • Facebook Classic

© 2014 by Tahnie Parent. Proudly created with Wix.com