2015: S'outiller pour être heureux

January 9, 2015

J’ai passé par un creux... vous savez ce genre d’espace où plus on s’enlise dans ses pensées noires, plus on sombre profondément. J’avais mal en dedans. J’ai beau vous parler de manifestations, d’idéaux, de tous les possibles, de maîtrise de nos pensées… J’ai mes moments creux moi aussi.

 

Prise aux pièges par le jeu de mes propres pensées…  comme trop bien au chaud dans les effluves de mon caca mental… j’ai mis du temps à me relever. Il y avait cette blessure en moi si profondément entaillée qui criait douleur, et moi qui voulait sagement la laisser s’exprimer, en prendre soin… Elle a pris le dessus de mon mental et s’est mise à profaner ma valeur, merde j’y ai cru!

 

Et pourtant, tout au long, une petite voix en moi criait pour que je reprenne le contrôle, sachant très bien que j’étais assez outillée pour le faire, manquait que le coup de pied au derrière… J’ai quand même plongé, je suis allée explorer ces profondeurs intérieures, je m’en suis donné le droit, sachant très bien que j’étais hors du vortex, hors de mes moyens créateurs, de mon pouvoir divin…

 

La partie illimitée qui explore l’illusion du limité.

 

Alors j’ai eu une autre crevaison… l’année 2014 a été riche en crevaisons, parce que je me suis fait refiler des pneus trop vieux et secs, parce que le garagiste n’a pas bien poli les rimes, parce qu’un autre n’a pas changé les valves, parce que j’ai passé dans un trou trop creux, parce que… peu importe les parce que, le message était clair a chaque fois : Tahnie est-ce que tu te dégonfles?

Le dernier avait un clou dedans, vous savez comme un fer que l’on tourne dans la plaie… Le message était clair, j’ai repris les rênes de ma vie, et celle-ci m’a franchement souri, heureuse! Mes guides étaient soulagés de me revoir sur pied. Car en fait, toutes ces étapes de la vie ne sont qu’une succession de mises à l’épreuve de notre cohérence vis-à-vis de nos aspirations les plus profondes…

 

J’ai pris le temps d’évaluer le scénario qui virevoltait en boucle dans ma tête. Est-ce vrai? Vraiment? Et puis à partir de ce qu’il exprimait de faire ressortir mes désirs cachés entre les lignes. Ça a été le premier pas pour me remettre sur le droit chemin. Ramener ma perception de mon histoire mentale à un scénario purement objectif et me reconnecter avec mes plus grandes aspirations.

 

Je me suis créé un outil de soutien qui m’accompagnera tout au long de mon année 2015. J’ai réalisé que bien que je sache quoi faire pour réintégrer le vortex et m’y maintenir, j’avais besoin d’une ligne directrice sur laquelle me soutenir, quelque chose qui pourrait m’accompagner et me dynamiser dans mon choix personnel d’être alignée avec mon bien-être… sans quoi, il devenait trop facile de se laisser fondre en victimite…

 

Cet outil se divise en 4 cahiers.

  • Un journal personnel qui recueille le descriptif de mes journées, et surtout de mon scénario mental, à partir duquel, après relecture, je peux souligner mes aspirations et réenligner mes pensées avec plus d’objectivité.

Cela me permet de tenir un décompte de ce qui s’est passé pour moi en 2015. La faculté mentale a tellement tendance à oublier, et de ce fait m’aidera à relativiser, à me rendre compte qu’il y a beaucoup plus de positif dans ma vie. Cela me permettra aussi de travailler à partir de mes aspects les plus sombres pour garder mon accent en direction de mes aspirations.

  • Un journal d’inspirations qui regroupe les pensées positives qui m’inspirent et me propulsent vers mon bien-être, ainsi qu’une panoplie d’images délicieuses qui me réjouissent! Je prendrai le temps de venir y apposer toutes les phrases qui viendront m’inspirer au long de cette nouvelle année.

  • Un recueil de magie où je prends le temps de souligner toutes les synchronicités, de la vie, réalisations, manifestations, merveilles, miracles et tout élément qui prouvent que la vie me soutient dans tout ce que je veux, en tout temps.

  • Un recueil de gratitude où j’exprime ma gratitude, ma reconnaissance et souligne tout ce que j’aime dans ma vie.

Ces trois derniers outils m’aideront à garder une vibration élevée, à être dans un état d’appréciation, de grâce, de beauté et d’optimiste. Ce sont des outils auxquels je pourrai facilement me référer en cas de pannes de pensées réjouissantes!

 

Ma mère me parle souvent du Dr Rick Hanson, un neuro-psychologue, qui parle beaucoup de la neuro-plasticité du cerveau. Elle l'adore!! Ces enseignements semblent vraiment inspirants, malheureusement, je n’ai pas beaucoup de temps pour découvrir toutes ces merveilleuses personnes qui existent en ce moment sur la planète, 

 

(Et j’imagine que vous non plus, c’est pourquoi j’en profite pour vous remercier sincèrement de vous intéresser à ce que je fais! Parfois, je doute de l'utilité de ce que je fais. Si vous saviez comment ça me fait du bien de rencontrer quelqu’un qui me dit : hey! je te connais toi tu… ou encore: j’adore tes vidéos et ton authenticité, je les ai tous vus/ tu sais je suis abonnée à ton infolettre, je te suis! etc. ça me donne l’élan de poursuivre! Alors merci de prendre le temps de m'écrire un petit commentaire de temps à autre!)

 

Alors ce cher Dr Rick Hanson, selon ce que j’en comprends, stipule que notre cerveau est constament en formation. J'ai demandé à maman de me faire un résumé de ses enseignements :

 

Il apparaît que nous apprenons plutôt du négatif car nous avons encore la structure cérébrale du lézard en prédominance. La survie avant tout. Manger et ne pas être manger. Notre morphologie a donc plus d’aisance naturelle à focaliser sur les aspects plus négatifs de notre existence…

 

Voici une de ses explications pour nous aider à mieux comprendre :

Pour notre cerveau les expériences négatives sont comme du velcro, tandis que les expériencespositives glissent comme dans une poêle T-fal, sans adhérence. Il mentionne par ailleurs, qu’il est possible de renforcer notre capacité à apprendre des expériences positives avec des exercices simples de méditations dirigées. C’est son procédé HEAL.

 

H (have) Se rappeler d’une expérience positive,

E (Enhance) Renforcer en souvenir ce que nous aimons de cette expérience, comment nous nous sentons.

A (anchor) Ancrer en soi ce sentiment de bien-être pendant quelques minutes pour bien l’intégrer, lui donner de l’importance, pour qu’il s’inscrive dans une mémoire à long terme, une banque à laquelle nous avons accès dans le déroulement de notre quotidien pour référence (et du fait même développer un réseau neuronal plus fort pour les expériences de ce genre, développer une réponse qui connectera plus facilement à notre vie de tous les jours, plus de bien-être possible).

L (link) lier cette expérience positive à une expérience moins positive pour augmenter notre capacité à apprendre du positif.  Je vous invite à faire vos propres recherches à ce sujet. (hey Alexandre Nadeau aussi fait ça!)

 

 

Voilà!

 

Nous connaissons maintenant l’impact de nos pensées positives sur notre bien-être et nos créations (si vous n’avez aucune idée de ce dont je parle, prenez le temps de lire mes blogues antérieurs ou procurez-vous mon Livre EnVie. Cela améliorera grandement votre qualité de vie de prendre conscience de vos pensées!), il importe donc de nager à contre-courant pour atteindre cet état de bien-être tant souhaité.

 

Du coup, il apparait que les connexions neurologiques fonctionnent à peu près comme un muscle, si bien, que plus on l’entraine à un mouvement positif, plus il développe un élan positif pour le beau, le merveilleux, le magique, etc. C’est pour cela que je me suis créé des outils de rappel, des outils qui me permettront de renforcer la musculature positive de mes connexions neuronales.

 

Quels seront vos outils 2015 pour vous garder aligné avec votre vortex de bien-être?

 

Une dame que j’ai rencontrée m’a affirmé que le scrapbooking l’avait sauvé de son cancer. C’est effectivement une activité qui favorise la concentration de l’intellect sur des souvenirs appréciables. Pour quelqu’un d’autre, courir tous les jours était l’élément qui le remplissait de joie et lui permettait de se sentir empuissancé. Il est vrai que le sport favorise la production d’endorphines, une hormone qui favorise naturellement la joie. Le sport est donc favorable pour revigorer toute personne dépressive. Moi, en plus de mes petits cahiers, c’est la méditation qui me permet de retrouver mon centre et de me sentir en paix, ma routine inclue donc deux périodes méditatives journalières.

 

Je vous invite à vous créer une discipline à partir de votre individualité. Garder en tête que cette discipline a comme objectif votre mieux-être et que vous la réalisez par amour de vous. Prendre en main son bonheur, c’est selon moi, un grand signe d’amour propre! Le plus beau cadeau que l’on peut s’offrir!

 

Que 2015 soit à la hauteur de vos aspirations!

Merci infiniment

Please reload

Article en vedette

Antithèse pharmachienne #1 : Le jeûne

January 28, 2019

1/3
Please reload

August 19, 2017

June 24, 2016

March 7, 2015

February 2, 2015

Please reload

Recherche
Please reload

Suivez-moi!
  • Facebook Classic

© 2014 by Tahnie Parent. Proudly created with Wix.com